Apple A12, une puce qui cache bien son jeu | iGeneration

Quand Apple a présenté le système-sur-puce (SoC) conçu en interne et qui équipe les iPhone de 2018, le constructeur a fait preuve d’une certaine modestie, qui pouvait laisser attendre des gains tout autant modestes.
Déjà, en choisissant le même surnom pour l’Apple A12 que l’Apple A11 : ils sont tous les deux « Bionic », cela renforçait l'idée d'une évolution du SoC de l’année dernière. Ensuite, parce que le passage à une gravure de 7 nm, une première dans l’industrie, semblait avant tout liée à des optimisations énergétiques.

Pour le processeur (CPU), Apple utilise toujours six cœurs, deux puissants et quatre économes. Les chiffres donnés pendant la conférence ne sont pas renversants : les deux cœurs puissants, nommés Vortex, sont jusqu’à 15 % plus rapides et les quatre cœurs économes,...

Source : iGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de iGeneration