Apple sous pression pour supprimer Telegram, qui fait le ménage dans les canaux haineux | iGeneration

Les groupes extrémistes américains privés de Parler depuis son interdiction des boutiques d'applications (et privé d'hébergeur), ont pour un certain nombre d'entre eux trouvé refuge sur Telegram. Contrairement à Parler, la messagerie instantanée n'est pas un réseau social, mais sa fonction Canal permet de créer des groupes de 200 personnes et plus, il suffit passé ce seuil d'en faire la promotion publique. Largement suffisant pour déverser sa bile et organiser des actions violentes, alors que l'investiture de Joe Biden approche et avec elle, les risques d'une nouvelle émeute au Capitole de Washington.
La semaine dernière, Telegram a bloqué et supprimé des centaines de ces canaux haineux, annonce Pavel Durov, cofondateur de l'application. « Telegram accueille les débats et les...

Source : iGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de iGeneration