Les abonnés Free Mobile invisibles aux géolocalisations judiciaires | iGeneration

La plupart des abonnés à Free Mobile ne pas géolocalisables par les enquêteurs de police et de gendarmerie, révèle Le Monde. Une situation en passe d'être corrigée mais qui dure depuis quasiment un an.

La faute en revient au retard pris pour le déploiement de la nouvelle Plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ), mise au point par Thalès. Elle comprend plusieurs volets dont l'un a trait plus particulièrement à la filature géographique en temps réel des personnes mises sur écoute.

Cette plate-forme a pour vocation de prendre en charge ce service qui était confié à des prestataires privés, à qui les opérateurs fournissaient leur données.

Après des débuts laborieux la plateforme est devenue depuis le mois dernier l'unique outil pour gérer les interceptions téléphoniques, hormis la partie...

Source : iGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de iGeneration