ZTE s’est trouvé un allié de poids aux États-Unis | iGeneration

Le constructeur chinois ZTE annonçait en fin de semaine dernière qu’il cessait ses activités suite à une sanction américaine qui l’interdisait de se fournir en composants américains. Du fait de cette interdiction, il ne pouvait notamment plus acheter de processeurs à Qualcomm, leader mondial dans le domaine. Coup de théâtre en fin de week-end : Donald Trump en personne a signalé par un tweet qu’il allait travailler avec son homologue chinois pour permettre à ZTE de reprendre le travail, rapidement.
Le ZTE Iceberg, l’un des derniers modèles conçus par l’entreprise qui « innove » avec deux encoches plutôt qu’une en façade.

Pourquoi ce revirement soudain ? Le président américain évoque les emplois qui seraient perdus en Chine si ZTE fermait vraiment ses portes. Cette entreprise de télécoms est l’une des plus...

Source : iGeneration
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de iGeneration