Le FBI ne veut plus que les criminels soient protégés par le chiffrement de leur smartphone | iPhone3GSystem

D’après le directeur du FBI, Christopher Wray, la difficulté voire l’absence de possibilité de récupérer les données sur un smartphone encrypté nuit fortement au bon travail des forces de l’ordre.
Malgré les appareils utilisés par le FBI pour “hacker” les iPhone, comme le Cellebrite que nous retrouvions sur eBay il y a peu, un grand nombre de smartphones resteraient impénétrables.
Cette situation, présente dans le monde entier, “ne peut plus durer“. Il poursuit dans sa lancée en prononçant que protéger la liberté et la confidentialité des utilisateurs n’est pas un motif valable vis-à-vis des criminels qui échappent à la loi grâce à leur smartphone.
Christopher Wray évoque ainsi publiquement au cours de la dernière conférence RSA (San Francisco) que les conséquences du chiffrement des appareils sur les...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de iPhone3GSystem