Entre séduction et répulsion, les corps troublants photographiés par Paige Rowlett | Konbini

Les corps photographiés par Paige Rowlett invitent à se plonger dans la contemplation de l’insondable étrangeté du corps humain.

Vivarium. (© Paige Rowlett)

"J’aimerais expliquer exactement d’où ça vient, mais d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attirée par les représentations visuelles de l’anormalité." Interrogée sur son rapport au corps, au cœur de sa série Vivarium, la photographe Paige Rowlett hésite. À bien y réfléchir, elle a des pistes, évidemment, du genre de celles qui plongent leurs racines dans l’enfance.
Élevée par des parents infirmiers, Paige passe, petite, beaucoup de temps dans le milieu hospitalier. Elle y développe une fascination particulière pour l’anatomie et pense un temps à devenir elle-même médecin : "Le corps humain est réellement spectaculaire...

Source : Konbini
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Konbini