Kiss Me First, une série hybride fascinante par le cocréateur de Skins | Konbini

Quand la VR s’immisce dans le monde des séries, ça donne un drame psychologique audacieux à la limite de la dystopie. Attention, légers spoilers.

© E4

Depuis plusieurs années maintenant, les séries se sont décidées à pleinement intégrer les nouvelles technologies dans leur storytelling. Inévitablement, Black Mirror s’impose comme une figure de proue avec son approche presque préventive. D’autres, comme Skam, plus innocente, se servent des réseaux sociaux pour faire avancer leurs intrigues. Fraîchement lancée outre-Manche, Kiss Me First franchit un cap supérieur en introduisant le concept de réalité virtuelle dans sa trame, un peu à la façon de Ready Player One, en plus humain.
Après que sa mère a succombé à la maladie, Leila, 17 ans, se retrouve livrée à elle-même. Entre un job peu gratifiant et l’absence de...

Source : Konbini
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Konbini