Trois bonnes raisons de kiffer Mandy, la vengeance rock et gore de Nicolas Cage | Konbini

Samedi soir, il a soufflé un vent digne de Gérardmer ou de Sitges à la Quinzaine des réalisateurs avec la projection d’un film d’horreur enthousiasmant : Mandy de Panos Cosmatos. Nicolas Cage y incarne un irrésistible époux revanchard.

© SpectreVision

Entre Le monde est à toi de Romain Gavras et Climax de Gaspar Noé, la Quinzaine des réalisateurs s’amuse avec les genres et propose cette année des œuvres jusqu’au-boutistes et souvent jubilatoires. Dans cette droite lignée, on peut désormais ajouter au cru 2018 le psychédélique et génialement maniériste Mandy – dont la sortie est non datée — du Canadien Panos Cosmatos, accessoirement fils de George Cosmatos, le réalisateur de Rambo 2.
Présenté en début d’année au festival du film de Sundance, ce deuxième long-métrage, débarqué huit ans après Beyond the...

Source : Konbini
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Konbini