Vidéo : Eternal Sunshine of the Spotless Mind aurait pu être encore plus badant | Konbini

En replaçant les scènes coupées du long-métrage de Michel Gondry, Film Radar démontre tout le pouvoir du montage – et son influence sur nos sentiments.

(© Focus Features)

Dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind, le torturé Joel (incarné par Jim Carrey, qui a su prouver avec ce rôle qu’il maîtrisait tout aussi brillamment la sobriété) cherche à effacer les souvenirs de son histoire tumultueuse avec Clementine (campée par la talentueuse Kate Winslet), qui le hantent depuis leur rupture douloureuse.
Tout au long du long-métrage, le spectateur traverse ce processus de "deuil" avec Joel, pour qui il développe inévitablement une empathie sans borne. Mais ce sentiment aurait pu être bien différent si un personnage n’avait pas été évincé du tableau : celui de Naomi, son ex-petite amie.
Bien que l’actrice...

Source : Konbini
Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Konbini