Stadia : Google officialise sa vision du jeu vidéo à travers un nouveau service de streaming plutôt musclé | Le Journal du Geek

On s’attendait à voir un énième service de streaming de jeu vidéo. Mais non, Google a décidé de bander les muscles et de s’appuyer sur son hégémonie sur le web afin de jouer les rouleaux compresseurs sur le marché du jeu vidéo. Lors de sa conférence à la GDC 2019, la firme de Mountain View est arrivée avec Stadia, une nouvelle plateforme vidéoludique bourrée de promesses.

Les data centers comme plateforme de jeu
Pour permettre “à tous” de profiter de Stadia correctement, Google s’appuie sur la puissance d’un réseau de data centers couvrant 19 régions du monde, découpées en 58 zones géographiques.
Côté GPU, Google est allé toquer à la porte d’AMD. Résultat : là où la PS4 Pro s’appuie sur un GPU de 4,2 Tflops, et la Xbox One X sur un GPU de 6 Tflops, Stadia peut se vanter d’un solide 10,7 Tflops, soit...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Le Journal du Geek