Starlink, OneWeb, Kuiper.. les réseaux satellitaires posent un énorme problème aux scientifiques | Le Journal du Geek

Depuis lundi 6 janvier, le réseau satellitaire Starlink de l’entreprise aérospatiale d’Elon Musk, SpaceX, compte 180 satellites en orbite autour de la Terre. A terme, il est destiné à former une « méga-constellation » de plus de 40 000 satellites, voués à distribuer une connexion Internet au monde entier. Si l’objectif est noble, il semble dès aujourd’hui se réaliser au détriment de la science. En effet, de plus en plus de chercheurs se plaignent de véritables « photobombs » causées par les petits satellites blancs d’Elon Musk et les traces qu’ils laissent sur leur passage dans le ciel étoilé, après leur lancement. En novembre 2019, deux astronomes basés à l’observatoire de Cerro Tololo au Chili, censé surveiller les mouvements des plus proches astéroïdes, ont vu leur travail gâché par le parcours de...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Le Journal du Geek