Un groupe de hackers chinois profite de la crise sanitaire | Le Journal du Geek

Certains l’appellent APT41, d’autres Bronze Atlas. Ce groupe rassemblerait plusieurs hackers chinois et se serait spécialisé dans le cyber-espionnage. Il opérerait depuis quelques années mais son activité semble s’être grandement accrue depuis le mois de janvier, alors que la Chine affrontait l’épidémie naissante de pneumonie virale COVID-19. FireEye, une entreprise de cyber-sécurité américaine, a récemment signalé le piratage des systèmes informatiques de 75 de ses clients par APT41, dès le 20 janvier dernier. Le groupe de pirates aurait aussi exploité des failles de logiciels sécuritaires commercialisés par Cisco et Citrix et aurait ainsi hacké des systèmes informatiques aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, au Mexique ou encore en Arabie Saoudite et à Singapour. SecureWorks, la filiale de Dell spécialisée...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de Le Journal du Geek