Dans le désert du Sahel, l’agriculture reprend ses droits | MrMondialisation

À Guiè, petit village à 60 km au nord de Ouagadougou, Burkina Faso, les agriculteurs s’organisent pour reprendre en main leur autonomie. Dans la brousse, à la frontière avec le désert du Sahel, une ferme pilote forme les paysans à l’agro-écologie, à une agriculture plus responsable et surtout plus adaptée à leur environnement. Découverte.

Quand Henri Girard est arrivé au Burkina Faso en 1989 pour y créer une ferme-pilote au Sahel, les habitants l’ont regardé avec curiosité et l’ont pris pour un illuminé. « Certains se disaient que si un Européen, qui plus est français, venait ici, alors on aurait de l’argent. Mais très vite, ils ont compris que l’idée qu’il voulait faire germer était bien différente« , explique Pascal Sawadogo, l’administrateur général de l’Association Zoramb Naagtaaba (AZN)...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de MrMondialisation