Sandrine Roudaut : « Être utopiste, c’est être clairvoyant » ou comment rester optimiste en plein effondrement | MrMondialisation

Les aspirations à un monde nouveau n’ont jamais été aussi fortes qu’aujourd’hui. Alors qu’internet s’est transformé en vecteur puissant pour répandre l’utopie, l’outil se révèle à double tranchant, facteur d’échanges, mais aussi de contrôle. Nous en avons discuté avec Sandrine Roudaut, auteure de L’Utopie, mode d’emploi (La mer salée, 2014). Échanges.
Mr Mondialisation : L’utopie est au cœur de votre travail. Peut-on encore vraiment se permettre de rêver aujourd’hui ?
Sandrine Roudaut : Peut-on se permettre de ne pas rêver surtout ? Nous en sommes là par manque d’utopie et par trop-plein de cynisme et de matérialisme. Le contraire de l’utopie n’est pas le réalisme, c’est le conservatisme. Être utopiste, c’est justement être clairvoyant : lucide sur ce qui est insoutenable et visionnaire sur...

Pour accéder à l'article complet, cliquer sur le bouton ci-dessous

Lire l'article complet >>>

5 derniers articles de iTrackr

5 derniers articles de MrMondialisation